Les régulateurs de la Cemac procèdent à la signature des protocoles d’accord de suppression des frais de roaming.

Le ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel), Minette Li Libom Likeng, a présidé le 9 novembre à Douala, la cérémonie de signature des accords bilatéraux entre les régulateurs des télécommunications des pays  Cemac (Cameroun, Centrafrique, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) dans le cadre de la mise en œuvre du free roaming attendu depuis janvier 2021.

« La signature des protocoles d’accords bilatéraux sur les principes de base pour la mise en place de l’itinérance à moindre coût en zone Cemac entre les régulateurs de la zone Cemac constitue, à n’en point douter, une étape clé dans le processus de mise en œuvre du roaming dans notre sous-région. Il constitue surtout une avancée fondamentale dans l’amélioration de l’accès aux services de communications électroniques à moindre coût », a indiqué le Minpostel.

Selon le membre du gouvernement, c’est la signature de ces protocoles d’accords qui rend officielle la suppression des frais d’itinérance dans la sous-région. Avant, il y a eu plusieurs étapes. En effet, après la validation par les ministres en charge des Télécommunications de la Cemac du projet de règlement communautaire relatif à l’itinérance sur les réseaux mobiles de communications électroniques ouverts au public en zone Cemac, visant à supprimer les surtaxes sur le service d’itinérance (roaming) des communications électroniques, en février 2020, le règlement Cemac N° 04/20-UEAC-CM-35 relatif à l’itinérance sur les réseaux mobiles de communications électroniques ouverts au public a été adopté à l’occasion de la 35e session du Conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale (UEAC) en août 2020. Il est entré en vigueur depuis le 8 septembre de la même année.

Pour sa mise en œuvre effective, un dispositif institutionnel a été mis en place, avec une feuille de route prévoyant la signature des protocoles d’accords bilatéraux et la suppression des surtaxes sur le trafic téléphonique intracommunautaire entre les États membres, l’alignement des tarifs des services de communications électroniques mobiles (voix, SMS et données) intra-communautaires sur les tarifs nationaux. Désormais c’est chose faite. La suppression des surtaxes sur le service d’itinérance est désormais actée.

Pour mémoire, les États membres de la Cemac se sont lancés dans ce processus de suppression des surtaxes d’itinérance pour faciliter les communications dans la zone Cemac et atténuer le désagrément subi par les consommateurs habitants les localités frontalières, du fait qu’ils sont parfois victime de l’itinérance non désirée, liée à l’absence de coordination des fréquences aux frontières entre les États membres. À moyen terme, ce dispositif donnera la possibilité à tout abonné d’un opérateur de réseau mobile en Afrique Centrale d’utiliser les services de téléphonie mobile sans crainte de payer de frais supplémentaires, lorsqu’il est en déplacement dans un autre pays de la sous-région.

Source: Investir au Cameroun