La centrale de Dibamba (88 MW) mise hors service suite à des actes de vandalisme

(Investir au Cameroun) – Eneo, filiale du fonds britannique Actis, annonce depuis le 3 avril que sa centrale de Dibamba est dans l’incapacité de lui délivrer ses 88 MW d’énergie électrique. « Cette situation provoque un déséquilibre entre l’offre et la demande; elle va se traduire par des interruptions de fourniture en électricité dans certaines zones d’habitation, notamment aux heures de pointes », prévient Eneo.

Le concessionnaire révèle que deux pylônes de la ligne de transport qui évacue l’énergie de la centrale thermique de Dibamba vers les centres de consommation se sont écroulés le 3 avril sous l’effet des actes de vandalisme perpétrés sur ces ouvrages. Au total, ce sont 7 pylônes qui ont été mis hors service. « Les cornières sont des barres métalliques qui structurent et soutiennent les pylônes à la base. Elles ont été démontées sur ces supports. Suite aux intempéries de cette nuit, deux de ces pylônes ont cédé et se sont effondrés », explique Eugene Ngueha, le directeur central technique d’Eneo.

Tout en travaillant activement à un plan de réhabilitation de ces ouvrages, Eneo Cameroon dit avoir mis sur pied un dispositif d’urgence. Il consistera à installer des dispositifs provisoires pouvant permettre à la centrale de Dibamba de livrer à nouveau sa production au Réseau interconnecté Sud dans un délai de 5 à 10 jours.

S.A

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>